Songwriting à la française – Part 1: les hommes

Leurs points communs: ils sont auteurs-compositeurs-interprètes, enfin, pour la plupart. Ils maîtrisent le verbe et la musique. Ils chantent en français.
Bref, ils méritent l’écoute.
Histoire de ne pas remplir 3 pages, il a fallu faire une sélection; et même si on ne parlera aujourd’hui que des hommes (les femmes feront l’objet d’un autre post, calmez-vous), la sélection a été sévère.
Preuve que la chanson française n’est pas aussi ravagée qu’on veut bien essayer de nous faire croire…

.


.DimonéÉpris dans la Glace   StarGreenStarGreenStarGreenStarGreenStarGray

.

Dimoné – Épris dans la Glace (02/2017)

De son vrai nom Dominique Terrieu, Dimoné fait partie de cette scène française ‘souterraine‘, celle qui n’est pas exposée à la lumière alors qu’elle le mérite largement (comme tous les artistes chroniqués dans ce blog en général, et ce post en particulier). Vieux routier de la chanson, il sort son 1er album, ‘Effets Pervers‘ en 1999. Il en sortira 3 autres à intervalle presque régulier (5 ans).

Son ‘Bien Hommé, Mal Femmé‘, en 2015, est élu coup de cœur de l’Académie Charles Cros, ce qui est une belle reconnaissance, avouons-le, cette Académie n’ayant pas pour réputation de récompenser n’importe quel candidat d’un vulgaire télé-crochet. Je m’égare…

Son dernier album en date est donc cet ‘Epris dans la Glace‘, un EP de 5 titres sorti en févier dernier.

dimone1De sa voix grave, profonde et soyeuse, Dimoné distille une poésie naturelle et sans artifices. Les jeux de mots et les double-sens jouent à cache-cache, à tel point qu’il faut parfois plusieurs écoutes pour en saisir toute leur portée. Musicalement, il s’agit majoritairement d’une pop assez classieuse, mid-tempo, où les guitares savent rester sages même si l’on sent sur quelques passages qu’elles ont du mal à se retenir… ‘Celui Qui T’a Puni l’a Fait‘, avec son rythme dansant et son côté electro étant l’exception qui confirme la règle.

Dans le cas présent, la musique n’est que le support des textes et de la voix. On pense beaucoup à Bashung ou à Thiéfaine, un peu à Lavilliers aussi… Une vague de fraîcheur qu’on prend plaisir a recevoir.

.

.
Ecoute – Infos

siteWeb


.

Guillo – Soulage StarGreenStarGreenStarGreenStarGreenStarGreen

.

Guillo – Soulage (03/2017)

Cette chronique était en phase de finalisation lorsque j’ai reçu ce CD. Il me restait 2-3 idées à remettre en ordre, rajouter les quelques trucs que j’avais oubliés et poster sur le blog.
C’est alors que je glissais l’objet dans la platine: au 2ème morceau j’ai tout arrêté; je n’ai pas publié le post: il y manquait le principal.

Guillaume Galiana est natif du Val d’Oise, au nord de Paris, au début des années 70. Parti pour faire des études d’anglais, dans le sud-ouest (de la France, pas de Paris !), c’est quand il s’est retrouvé avec une guitare dans les mains que la trajectoire change et que Guillaume devient Guillo, auteur-compositeur-interprète. En général, on ‘monte‘ à la capitale pour ‘faire l’artiste‘. Guillo, lui, a fait l’inverse. Il fait aussi beaucoup de scène, et ouvre pour Cabrel, Emily Loizeau, Juliette ou La Grande Sophie. Il y mettra le temps mais finira par sortir un 1er album ‘Super 8‘ en 2013. En 2016 sort ce ‘Soulage‘, qui nous revient aujourd’hui sous forme de livre-disque.

D’emblée, on accroche.

guillo1A la voix: posée, chaude, apaisante. Une voix qui ne se fait jamais violence, à l’opposé des textes qu’elle prononce (‘Au Bar des Assassins‘).
A la musique: un folk-rock ‘nature‘, subtil, élégant, fleurtant quelque fois avec une pop chatoyante (‘Long Fleuve‘). Tout en nuances et en teintes délicates, jamais agressives. On sent le bonhomme à fleur de peau, mais qui réussit à se maîtriser pour convertir ses colères et ses combats en un jeu de guitare gracile et délicat et des arrangements éthérés.
A l’écoute, on se remémore Les Innocents de la belle époque, celle de ‘Fous à Lier‘ (‘Soulage‘, ‘Décors‘) mais on pense surtout à Daran, le côté rock en moins. On notera d’ailleurs que le texte de ‘Le Chien de la Fille‘ est signé par Pierre-Yves Lebert, le parolier attitré de Daran. Si ce dernier décidait un jour de faire un album folk, nul doute qu’il ressemblerait à ce ‘Soulage‘.

C’est toujours pareil: quand j’ai un coup de cœur, je m’emballe. Alors j’essaie de me poser, de ré-écouter la chose à tête reposée. Et dans le cas présent ça ne loupe pas: impossible de décrocher avant la fin de ces 11 petites perles d’émotion qui se succèdent pour vous caresser les oreilles.

Des perles mises ensemble, ça s’appelle un bijou, je crois…

.

Ecoute

bandcamp

Infos

siteWeb


.

Léonard Lasry – Le Seul Invité   StarGreenStarGreenStarGreenStarGrayStarGray

Léonard Lasry – Le Seul Invité (03/2017)

Natif de Paris au début des années 80, Léonard débute très tôt la musique (piano). Il enregistre son 1er album, ‘Des Illusions‘ en 2006, puis va multiplier les projets dans lesquels il va mêler sa musique à ses goûts pour le cinéma et l’art contemporain.
Le Seul Invité‘, sorti le mois dernier, est un EP contenant 5 titres, plus 2 titres bonus qui sont des remixes du morceau qui donne son nom à l’album.

Léonard propose une pop ‘french style‘, avec parfois un petit côté années 60’ (‘L’Original‘). Avec sa voix feutrée toujours posée, on pense à Alain Chamfort ou Etienne Daho: même posture dandy, ‘fashionable‘.

Entre minimalisme (‘Un Baiser Sans Goût‘, ‘Le Tour de nos Interdits‘) et arrangements pointilleux et soignés (‘Le Seul Invité‘), l’accent est surtout mis sur les textes, tantôt désenchantés et désabusés, tantôt séducteurs et charmeurs.
Une certaine élégance se dégage de cet EP, qu’on imagine facilement pouvoir accompagner des images de mode.

.

Infos

siteWeb


.

Sylvain Fresson – L’Amour Plus Fort  StarGreenStarGreenStarGreenStarGrayStarGray

.

Sylvain Fesson – L’Amour Plus Fort (05/2017)

Attention: univers particulier !
Sylvain est d’abord un poète, et il le revendique. Mais ce qui lui plaît avant tout, c’est de faire des poèmes en 2D, voire en 3D: ne pas se contenter du texte et du papier, mais les mettre en perspective grâce essentiellement à la musique et accessoirement par l’image.
Le texte n’est pas chanté, mais parlé. Le résultat n’a cependant rien à voir avec le slam et les genres dérivés: la musique ne sert pas de simple support, elle fait corps avec le texte; c’est beaucoup plus intense, émotionnel, et pour tout dire: puissant.

Je n’ai pas encore trouvé de termes pour qualifier ce genre musical unique (Sylvain utilise le terme ‘post-tout‘: post ambiant, post atmosphérique, post electro, post jazz… j’ai pas mieux…).
Les vidéos sur sa chaîne youtube ne sont pas nombreuses, hélas, mais elles sont toutes splendides et d’une intensité rare. Je recommande ‘Violaine‘ dont le final est… surprenant.

sf1Un double-EP (!) est paru en octobre dernier: ‘Amy‘, qui m’a demandé beaucoup de temps avant d’être ‘apprivoisé‘. On n’écoute pas ce que fait Sylvain n’importe quand, ni n’importe comment !… A la base, cette chronique concernait ce(s) ‘Amy‘, et là tout à coup je m’aperçois que sort ‘L’Amour Plus Fort‘ la semaine prochaine !

Pas de changements majeurs, ceci dit: toujours cette alchimie entre texte et musique qui fonctionne parfaitement. Même thèmes récurrents, même noirceur, même douleur sous-jacente, même désenchantement, même regard décalé sur nos sentiments. Principale modification: la durée des morceaux. Beaucoup plus courts, plus compacts, on est loin des 12 minutes de ‘Jo Lee‘ (sur ‘Amy I‘) ou de ‘Waha‘ (‘Amy II‘). De fait, l’écoute est nettement plus abordable.

Je le répète: c’est un univers !

L’écoute demande une certaine concentration et de l’attention, du moins au début. On peut décrocher très vite, dès les premières secondes. Mais si on s’accroche un peu (pas longtemps) et qu’on arrive à s’imprégner de la musique et du texte, on part aussitôt pour un voyage émotionnel d’une grande profondeur.

Un conseil ? Plongez.

Ecoute

bandcamp

Infos

siteWeb

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s