Vasudeva – No Clearance

Vasudeva – No Clearance (03/2017)

Il faut un peu fouiller pour trouver 2 ou 3 infos sur les jeunes américains de Vasudeva, basés dans le New Jersey. Formé en 2009, le quatuor enregistre un EP en 2011 et commence à enchaîner des dates. Leur 1er album, ‘Life in Cycles‘ sort en 2013, suivi d’une longue tournée qui les emmène jusqu’en Europe. C’est pendant cette tournée que le groupe, devenu entre-temps trio, écrit les morceaux de ce ‘No Clearance‘ sorti fin mars dernier. Fin de la bio express, de toute façon je n’en sais pas plus…

Musicalement, leur rock entièrement instrumental oscille entre post-rock et expérimental, dans la lignée de ce que proposer un Tides of Man. Enfin, surtout si on compare le ‘Life in Cycles‘ des uns avec le ‘Young and Courageous‘ des autres. Même façon de déployer des compositions aux textures changeantes et aux ambiances variées. Faut-il le répéter: l’instrumental est un genre qui ne tolère pas la médiocrité. Les musiciens ont tout le loisir de s’exprimer sans qu’un chanteur ne vienne saborder leurs arpèges par des beuglements. En contrepartie, la moindre fausse note ou faiblesse d’interprétation éclate en plein jour. Tout faux-pas est interdit.

vasudeva2Je vais pas me la raconter: je ne connaissais pas Vasudeva jusqu’à ce que je tombe par hasard sur cet album. Leur discographie réduite permet cependant de vérifier assez rapidement si évolution il y a. Il y a.
Et c’est même à la fois net et surprenant !

Les colorations se font plus subtiles, les guitares sont plus douces, légères (‘Goner‘), aériennes (‘Take Away‘, ‘Slowboy‘), presque planantes (‘Doner‘), y compris lorsque le rythme s’accélère (‘Turnstile‘, ‘CSPAN‘). La variété des climats distillés est saisissante, d’autant plus qu’il n’y a pas de claviers, ce qui a tendance à ‘rétrécir‘ le son, lui donner moins d’amplitude et le rendre ainsi plus direct, plus brut.

Chaque titre est comme une facette de ces objets qui changent de couleur en fonction de l’angle sous lequel on les regarde. Jamais linéaires ni ennuyeux, sans aucune baisse d’intensité, et toujours fluide et mélodieux, avec une grosse dose de musicalité.
Petit bémol: il manque, pour ma part, cette dose d’émotion et ce sentiment de vous transporter ailleurs que nous apporte un God is an Astronaut. Mais là, je chipote…

Voilà en tout cas un album facile d’accès, à l’écoute très agréable et qui peut éventuellement permettre à certains de mettre un pied, puis les 2, dans un genre musical assez peu connu mais très foisonnant et prolifique.

J-Yves

4/5 : StarGreenStarGreenStarGreenStarGreenStarGray

.

.


No Clearanceicontl2

1. (intro) (01:10)
2. Take Away (04:15)
3. Chase (04:54)
4. Doner (03:49)
5. Slowboy (05:22)
6. Turnstile (05:14)
7. Rough Tape (00:54)
8. Goner (03:33)
9. 6&5 (03:56)
10. CSPAN (05:01)
11. Katy (03:55)

.


Listen

Ecoute – Achat

bandcamp


iconTL

Vasudeva

  • Corey Mastrangelo: Guitare
  • Grant Mayer: Guitare
  • Derek Broomhead: Basse, Batterie



iconTL

Infos Groupe

web siteFacebook

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s