OZMA – Welcome Home

ozma
OZMA – Welcome Home (10/2016)

OZMA est de retour. Nous avions parlé ici-même de ce groupe strasbourgeois lors de la sortie de ‘New Tales‘, il y a un peu plus de 3 ans (lire chronique). Né à l’aube des années 2000, OZMA c’est 6 albums studio, et une multitude de projets, dont des ‘photo-concerts’ et des ‘ciné-concerts’. C’est aussi des centaines de concerts (tout court) tout autour du monde, ainsi que des collaborations avec des musiciens et des danseurs en Inde, au Burkina Faso ou au Népal. Bref, OZMA est un groupe actif, bourré d’énergie et qui vit de plein pied dans le monde actuel.

Il est donc facile d’en déduire que la musique proposée est à l’image des musiciens: vive, dynamique et aventureuse. A l’image de la magnifique pochette aussi, de ce ‘Welcome Home‘ sorti en octobre dernier: décalée.

Si le groupe a toujours revendiqué être une formation de jazz, à géométrie variable (tantôt sous forme de quartet, tantôt sous forme de quintet, comme ici), il ne s’est jamais bridé ni cantonné à un style bien défini. Le jazz d’OZMA est empreint de rock, de pop et de musique du monde. Un style libre et audacieux, mais surtout imprévoyant. Et c’est bien ce qui rend cette formation si intéressante.

Si ‘New Tales‘ lorgnait pas mal vers la fusion et le jazz-rock, ‘Welcome Home‘ recentre le débat vers un jazz plus ‘classique‘, avec le retour en force des cuivres (saxo et trombone). C’est sûr: si vous êtes allergique au(x) saxo(s), vous aurez du mal… les duos saxo-trombone sont nombreux, pour ne pas dire omniprésents. Il faut attendre ‘Goldi Boldi‘ puis ‘Flat Tire at Durban Market‘ pour (enfin !) avoir le droit à une prise de parole de la guitare.

Pas de possibilité cette fois d’utiliser les phrases toutes faites qu’on a tendance à écrire: dans la continuité de / dans la pure ligne tracée par son aîné… pas grand-chose ne relie ‘Welcome Home‘ de son prédécesseur. Et pour ceux (dont moi) qui s’attendaient à la chose, les premières écoutes sont surprenantes !

Pointue et ultra technique, aussi bien au niveau des compositions que dans leur interprétation, la musique d’OZMA ici n’est pas facile d’accès et s’adresse avant tout à des oreilles averties et avisées. Quoiqu’il en soit, les amoureux de jazz ‘libre‘ devraient apprécier ces 10 titres éclectiques, alternant les rythmes et les mélodies dans une bourrasque de notes et d’accords.

J-Yves

3/5 : StarGreenStarGreenStarGreenStarGrayStarGray

.

.

 


Welcome Homeicontl2

1. Krefeld Mon Amour (4’40)
2. Magnus Effect (5’40)
3. Electric Lament (3’46)
4. Concerto For Sharks (6’16)
5. Cashmere Weekend (6’05)
6. Goldi Boldi (4’06)
7. Flat Tire At Durban Market (4’58)
8. My Favorite Regret (6’34)
9. He Saved The Girl (Once Again) (3’47)
10. Cousin Howard (5’35)

.


ListenEcoute – Achat

bandcamp


iconTLOZMA

  • Edouard Séro-Guillaume: basse, compositions (2,4,7,8,9,10)
  • Stéphane Scharlé: batterie, compositions (1,3,5,6)
  • Julien Soro: saxophones
  • Guillaume Nuss: trombone
  • Tam De Villiers: guitare

.


iconTLInfos Groupe

web siteFacebook

.

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s