Franck Carducci -Tearing the Tour Apart [DVD]

tearing-the-tour-apart
Franck Carducci – Tearing the Tour Apart (12/2016)

Depuis qu’il a décidé, un peu après 2010, de voler de ses propres ailes, le multi-instrumentiste Franck Carducci se forge dans le monde du prog’ une certaine réputation. Ayant accumulé durant de longues années une grosse expérience de la scène, au travers les différents groupes et projets auxquels il a participé, le lyonnais possède aujourd’hui un solide bagage qui lui permet de promouvoir ses 2 albums studio (‘Oddity‘ et ‘Torn Apart‘) à travers toute l’Europe avec une aisance et une énergie assez remarquables. Mais Franck n’est pas tout seul : il serait injuste de ne pas lui associer les musiciens qui l’accompagnent d’Olivier à Mathieu en passant par Christophe et Mary. Si qualité il y a, elle est due essentiellement à la cohésion de ce bel ensemble.

A l’écoute de l’album ‘Torn Apart‘ (2015 – lire chronique) il est évident que les morceaux qui le composent sont faits pour le live. Ceux qui ont eu l’opportunité d’assister à une date de la tournée ne peuvent le contredire: c’est là que ça se passe !
Inutile de dire qu’on attendait donc avec impatience un album live et, cerise sur le gâteau, un DVD ! C’est aujourd’hui chose faite, grâce à un financement participatif sur la plateforme kisskissbankbank.

Sur le contenu, rien à dire: un set de presque 2h, qui donne la part belle à ‘Torn Apart‘ ce qui n’a rien d’étonnant vu que c’est filmé durant la tournée de promotion ! Les 11 morceaux défilent les uns derrière les autres, entrecoupés de courtes introductions de Franck. On en prend plein les oreilles, grâce au son 5.1 surround mais surtout à l’excellent travail de mixage et de production, où aucun instrument n’est mis en avant ni n’écrase les autres. A la batterie Jimmy prend la place habituellement occupée par Nicolas Chonageokoff sur cette tournée. Le batteur de Karnataka ne se comporte pas comme un simple ‘invité’ et son naturel a tendance à revenir au galop sur les passages musclés, lorsque le ton monte et que le rythme s’accélère.

Pour l’image, on sera un peu plus mitigé, mais j’y reviendrai.

_dsc_0127Visuellement, on est satisfaits de (re)plonger dans l’atmosphère particulière qui règne
dans les shows de Franck. car ce sont de véritables shows, où le visuel est aussi important que la musique. Les maquillages, les changements de costumes et les jeux de lumières y tiennent une grande place. Un concert du groupe est un véritable spectacle, souvent psychédélique. C’est pas souvent qu’on assiste tour à tour à un combat d’épées, un duo de didjeridoo-bâton de pluie et la projection d’un film d’animation !.. Et globalement on peut dire que la captation DVD arrive bien à rendre compte de ce climat spécifique.

Alors soyons objectif, c’est important: ça m’embêterait de me voir accuser d’écrire des chroniques de complaisance…

Oui, il y a des défauts: globalement, l’image n’est pas à la hauteur du son. Un passage flou et qui tremble par-ci, un gros plan à contre temps par-là (comme celui sur le clavier pendant un solo dantesque de guitare), une caméra qui oublie de filmer Franck pendant qu’il déambule parmi le public, un plan parfois trop sombre, ou parfois trop éclatant… des détails.

Oui, et alors ? Est-ce bien important ?

dsc_0084

Franck fait partie de ces artistes qui se battent pour faire la musique qu’ils aiment, sans compromission, et la promouvoir. Je pourrais facilement rebondir sur l’actualité et utiliser toute la tripotée de clichés qui l’accompagne, j’ai toutes les billes nécessaires: ceux qui se gavent, pour qui tout est simple, qui n’ont qu’à ouvrir le bec pour récolter l’argent facile, et ceux qui doivent se bouger le cul, et bla-bla-bla… Cliché.
Internet est une très belle invention, y compris (surtout ?) pour les artistes et les musiciens. Si Marillion, musicalement, a cessé depuis longtemps d’innover et de défricher, il faut reconnaître en revanche qu’au niveau de l’utilisation d’internet le groupe a été précurseur. Il a été l’un des pionniers du système de financement participatif afin de se garantir, entre autre, une liberté et une indépendance totales et se mettre ainsi à l’abri de la moindre concession.
Mais demander du fric sur une plateforme ne sert à rien si vous n’êtes pas crédible. Comme écrit au début de cette chronique, si Franck a acquis une certaine réputation, il ne la doit pas à une quelconque campagne de promo dans les médias ou un quelconque ‘buzz‘, mais à sa seule obstination à arpenter les scènes d’ici et d’ailleurs. Il a eu l’intelligence d’attendre le bon moment pour lancer sa campagne de financement, d’où son succès. Un succès tel qu’il a permis d’éditer le DVD en ‘blu-ray full HD‘, svp, ce qui n’était pas prévu à l’origine.
Voilà pourquoi les (petits) défauts, finalement, on s’en tape.

Je vais me répéter, mais depuis ‘Torn Apart‘ je n’ai pas changé d’avis: s’il y a bien une constante chez Franck, c’est sa sincérité, son enthousiasme et surtout son talent.

J-Yves

4/5 : StarGreenStarGreenStarGreenStarGreenStarGray


Tearing the Tour Aparticontl2

1. Torn Apart
2. Closer to Irreversible
3. Artificial Paradises
4. Mr Hyde & Dr Jekyll
5. Artificial Love
6. Achilles Sword Fight
7. Achilles
8. A Brief Tale of Time
9. The Last Oddity
10. Supper’s Ready (final)
11. Alice’s Eerie Dream

durée: 1h50

DVD blu-ray full HD – son 5.1 surround


Listen

Achat

quadriphonic


iconTL

Franck Carducci Band

  • Franck Carducci: Chant, Basse, Guitares
  • Matthieu Spaeter: Guitares
  • Christophe Obadia: Guitares, Didjeridoo, Talk-box
  • Olivier Castan: Claviers
  • Mary Reynaud: Chant


Invité:

  • Jimmy Pallagrosi (Karnataka): Batterie



iconTLInfos

web siteFacebook_Logo


photos: (c) J-Yves – Prog’Sud 2015

Publicités

Une réflexion sur “Franck Carducci -Tearing the Tour Apart [DVD]

  1. Pour connaitre Franck depuis des années, je ne puis que corroborer cette analyse et ajouter encore une fois mon amour inconditionnel pour Franck et pour sa musique.
    C’est un passionné qui sait vous emmener avec lui dans ses voyages musicaux et dont la scène grouille de plaisir et de partage avec ses musiciens / compères, mais aussi de clins d’œil à ses références artistiques.

    Pour ceux qui ne le connaissent pas, courrez le voir le plus rapidement possible ; pour les autres, parlez en autour de vous, partagez, partagez et partagez.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s