Bear’s Den – Red Earth & Pouring Rain

BearsDen
Bear’s Den – Red Earth & Pouring Rain (07/2016)

Bear’s Den est un groupe londonien formé au début de la décennie 2010, suite à la rencontre entre Andrew Davie (chant, guitare) et le multi-instrumentiste Kevin Jones. Avec le renfort de Joey Haynes à la guitare, le trio va enregistrer un premier EP ‘Without/Within en 2013, puis un album ‘Island en 2014, largement plébiscité par la presse et le public. Il faut dire que le folk-indie proposé par le groupe est largement dans l’air du temps, tout à fait dans la mouvance d’un Mumford and Sons ou d’un Of Monsters and Men.

A la suite de la longue tournée internationale qui suit, Joey décide de reprendre sa liberté et c’est donc sous forme de duo que le combo s’attaque à l’écriture et l’enregistrement de ce ‘Red Earth and Pouring Rain qui sortira en cette fin juillet (22/07).

Musicalement, la métamorphose est totale !… Ne surtout pas s’attendre à écouter un album dans la lignée de son frère aîné. Le folk a laissé la place à une pop et un soft rock un peu froid, penchant nettement vers les années ’80: on croit entendre les Cars (‘Red Earth and Pouring Rain, ‘Emeralds), voire carrément Foreigner (‘Auld Wives, ‘Broken Parable) quand le rythme est soutenu. Pour la grosse moitié des morceaux qui sont calmes et langoureux, on revient paradoxalement à une ambiance musicale et un habillage plus actuels. On y retrouve quelques similitudes avec le Ryan Adams de ‘1999 (‘Roses on a Breeze, ‘New Jerusalem, ‘Love Can’t Stand Alone, ‘Gabriel), l’intensité et l’émotion un cran en-dessous, cependant.

bdLe rapprochement avec les Cars est aussi dictée par la présentation de l’album par le groupe: il est soit-disant destiné à être écouté en voiture, la nuit de préférence (cf. la pochette). Bon, pourquoi pas ? mais pour ma part, ce ne sera pas le cas (à cause du côté Foreigner, essentiellement !).

Un album étonnant, et dans la lignée de ces « contre-pieds » dont je parlais récemment. Ceux qui ont dévoré ‘Island à pleines dents seront incontestablement surpris, pour ne pas dire déroutés. Ceux qui ont adoré les années ’80s y retrouveront avec plaisir le son et l’atmosphère qui y règne par-ci par-là. Les autres seront peut-être plus attirés par les morceaux sereins et paisibles, à la délicate sensibilité.

J-Yves

3/5 : StarGreenStarGreenStarGreenStarGrayStarGray

 


 


iconTL

Red Earth and Pouring Rain

1. Red Earth and Pouring Rain (4:50)
2. Emeralds (4:30)
3. Dew on the Vine (5:04)
4. Roses on a Breeze (5:20)
5. New Jerusalem (4:13)
6. Love Can’t Stand Alone (5:27)
7. Auld Wives (4:40)
8. Greenwoods Bethlehem (5:35)
9. Broken Parable (6:10)
10. Fortress (5:20)
11. Gabriel (4:05)
12. Napoleon (5:25)


iconTL

Bear’s Den

  • Andrew Davie: chant, guitares
  • Kevin Jones: basse, guitares, batterie

 


iconTLInfos Groupe

Facebook     

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s